La Ventilation à basse vitesse, nouveau concept de refroidissement

Des millions de serveurs dans des centres de données à travers le monde génèrent d’énormes quantités de chaleur pendant le traitement des données. La technologie classique de refroidissement des serveurs implique des vitesses d’air élevées de 8 à 9 mètres par seconde.

Le déplacement de l’air à cette vitesse exige beaucoup d’énergie et peut provoquer un effet Venturi, ce qui entraîne des variations de la pression d’air et peut conduire à une surchauffe des serveurs.

La compagnie Alfa Laval a présenté un concept de refroidissement unique et breveté, la Ventilation à basse vitesse, qui fournit l’air à une vitesse considérablement réduite : “1,5 à 1,8 mètres par seconde“. La réduction de la vitesse de l’air et la fourniture d’un débit d’air optimal éliminent l’effet Venturi, limitent les différences de pression et empêchent ainsi des problèmes tels que les « points chauds ».

LSV étant une technologie de pression normale, les opérateurs des centres de données doivent seulement contrôler la disponibilité de l’air, pas la pression d’air, ce qui facilite grandement le maintien de conditions optimales dans la salle des serveurs.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s