Climatologie : les icebergs géants capturent le CO2 efficacement

L’absorption du dioxyde de carbone (le CO2) par l’océan se fait aussi par l’intermédiaire des organismes vivants. Le phytoplancton, des végétaux donc, le mobilise, comme le font toutes les plantes, pour construire leurs molécules organiques. Quand les eaux de surface de l’océan verdissent, c’est autant de carbone retiré à l’atmosphère, et ce pour une durée plus ou moins longue. Les célèbres cocolithophoridés, de minuscules algues planctoniques, s’entourent d’une coquille appelée cocosphère, laquelle coule vers le fond à la mort de l’organisme, si celui-ci n’est pas avalé par les grands mangeurs de plancton. Cette pluie de matière carbonée sédimente et son effet n’est pas mince puisqu’au Crétacé, ces modestes organismes ont, de cette manière, fabriqué les falaises d’Étretat, y emprisonnant du carbone pour des dizaines ou centaines de millions d’années.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s